Qui a inventé le tennis ?

Qui a inventé le tennis ?

Si vous voulez connaître l’histoire du tennis et savoir comment tout a commencé, vous êtes sur la bonne page. Continuez à lire…

L’histoire du tennis est compliquée et pas si simple. Il existe de nombreuses opinions et points de vue différents sur l’origine de ce jeu. Il est difficile de désigner son unique inventeur. Cependant, il est communément admis que le jeu de tennis moderne est issu du « jeu de paume », un jeu français également connu sous le nom de jeu des paumes.

Comme son nom l’indique, le « jeu de paume » se jouait à mains nues (sans raquette), puis avec des gants. Les différents jeux de tennis issus du « jeu de paume » étaient connus sous les noms de « tennis réel », « tennis court » et « tennis royal », respectivement en Grande-Bretagne, aux États-Unis et en Australie. Aujourd’hui, qui-a-invente.eu vous propose son guide : Qui a inventé le tennis ?

Les débuts du tennis moderne

Des moines jouaient au jeu de paume (qui signifie « paume ») sur un court. Au lieu d’une raquette, la balle était frappée avec la main. La paume a finalement évolué en jeu de paume, dans lequel les raquettes étaient utilisées. En 1500, des raquettes construites avec des cadres en bois et des cordes en boyau avaient été mises au point, ainsi que des balles en liège et en cuir, et lorsque le jeu s’est répandu en Angleterre – où Henri VII et Henri VIII étaient de grands amateurs – il y avait jusqu’à 1 800 courts couverts.

Malgré sa popularité croissante, le tennis à l’époque d’Henri VIII était un sport très différent de la version actuelle du jeu. Joué exclusivement à l’intérieur, le jeu consistait à frapper une balle dans une ouverture en forme de filet pratiquée dans le toit d’une longue et étroite maison de tennis. Le filet mesurait 1,5 mètre de haut à chaque extrémité et 1 mètre de haut au centre.

Le tennis en plein air

Dans les années 1700, la popularité du jeu avait sérieusement diminué, mais la situation a changé radicalement avec l’invention du caoutchouc vulcanisé en 1850. Les nouvelles balles en caoutchouc dur ont révolutionné le sport, permettant au tennis d’être adapté à un jeu en plein air joué sur l’herbe.

En 1873, le Major Walter Wingfield, originaire de Londres, a inventé un jeu qu’il a appelé Sphairistikè (mot grec signifiant « balle à jouer »). Joué sur un terrain en forme de sablier, le jeu de Wingfield a fait sensation en Europe, aux États-Unis et même en Chine, et est à l’origine de l’évolution du tennis tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Lorsque le jeu a été adopté par les clubs de croquet qui disposaient d’hectares de pelouses entretenues, la forme en sablier a fait place à un terrain rectangulaire plus long. En 1877, l’ancien All England Croquet Club a organisé son premier tournoi de tennis à Wimbledon. Les règles de ce tournoi ont établi la norme pour le tennis tel qu’il est joué aujourd’hui, avec quelques différences notables : le service se faisait exclusivement par en dessous et les femmes n’ont pas été autorisées à participer au tournoi avant 1884.

La notation du tennis

Personne ne sait exactement d’où vient la notation du tennis (amour, 15, 30, 40, égalité), mais la plupart des sources s’accordent à dire qu’elle est née en France. Une théorie sur l’origine du système à 60 points est qu’il est simplement basé sur le nombre 60, qui avait des connotations positives dans la numérologie médiévale. Le chiffre 60 a ensuite été divisé en quatre segments.

L’explication la plus populaire est que le système de pointage a été inventé pour faire correspondre le cadran d’une horloge avec le score donné en quarts d’heure : 15, 30, 45 (abrégé en français pour 40 quarante, plutôt que le plus long quarante cinq pour 45). Il n’était pas nécessaire d’utiliser le chiffre 60, car le fait d’atteindre l’heure signifiait de toute façon que le match était terminé, sauf en cas d’égalité à « deux ». Ce terme est peut-être dérivé du français deux, indiquant qu’à partir de ce moment-là, deux points étaient nécessaires pour gagner le match. Certains disent que le terme « love » vient du mot français l’oeuf, ou « egg », un symbole pour « rien », comme un oeuf d’oie.

L’évolution de la tenue de tennis

La façon la plus évidente dont le tennis a évolué est peut-être liée à la tenue vestimentaire. À la fin du 19e siècle, les joueurs masculins portaient des chapeaux et des cravates, tandis que les femmes pionnières portaient une version de la tenue de ville qui comprenait des corsets et des bustes. Un code vestimentaire strict a été adopté dans les années 1890, décrétant que les vêtements de tennis devaient être exclusivement de couleur blanche (à l’exception de quelques garnitures, qui devaient elles aussi être conformes à des directives strictes).

La tradition du blanc au tennis a perduré jusqu’au 20e siècle. À l’origine, le tennis était un sport réservé aux riches. Les vêtements blancs, bien que pratiques parce qu’ils ont tendance à être plus frais, devaient être vigoureusement lavés, et n’étaient donc pas vraiment une option viable pour la plupart des gens de la classe ouvrière. L’avènement de la technologie moderne, notamment la machine à laver, a rendu le jeu plus accessible à la classe moyenne. Dans les années 60, les règles de la société s’étant assouplies – surtout dans le domaine de la mode – des vêtements de plus en plus colorés ont commencé à faire leur apparition sur les courts de tennis. Il existe encore des endroits, comme Wimbledon, où le port du blanc est toujours obligatoire pour jouer.

Faits concernant le tennis

Voici quelque chose d’intéressant :

  • L’augmentation de la popularité du tennis a conduit à la construction de courts couverts ; auparavant, le jeu se pratiquait uniquement dans les cours ouvertes.
  • La balle utilisée pour le tennis était faite de laine, de cheveux, etc. Les raquettes étaient auparavant fabriquées en boyau de mouton.
  • Le premier championnat de tennis (Wimbledon) au niveau professionnel a été disputé en 1877.
  • En 1881, la formation de l’Association américaine de tennis a eu lieu. Le championnat de tennis US Open a commencé en 1881 ; les femmes y ont participé à partir de 1887.
  • La Fédération internationale de tennis sur gazon (l’actuelle Fédération internationale de tennis) a fixé les règles du tennis en 1924.

Personne n’est crédité de l’invention des balles de tennis, car leur qualité s’est progressivement améliorée. Les balles de tennis de l’ancien temps étaient fabriquées en laine et en cuir. Les balles en caoutchouc ont été fabriquées par Charles Goodyear ; ces balles étaient cousues avec du feutre. Le processus de vulcanisation du caoutchouc (années 1870) a conduit au développement de ces balles en caoutchouc.

Vous savez maintenant comment le tennis a été inventé ! Toute l’équipe du blog qui-a-invente.eu reste à votre disposition dans l’espace commentaire du blog.

adminmalou

adminmalou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.